Les festives de Sorbonne Université : retour en images

À l'occasion des Festives de Sorbonne Université, du 25 au 27 novembre 2021, le Collegium Musicæ proposait quatre événements pluridisciplinaires autour de la musique: "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Jazz ...!",  "Promenons-nous dans les sons !", "Le chant du poisson zèbre" et "L'Alchimie de la comédie Ballet". Retour en images. 

Les festives de Sorbonne Université : retour en images

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Jazz

Créée par le musicologue et jazzman Laurent Cugny et enrichie depuis une douzaine d’années avec la contribution des étudiants en musicologie, BiblioJazz, première plateforme collaborative du Collegium Musicæ, a pour but de faire découvrir au plus grand nombre des milliers de références sur le jazz et ses musiques associées. Chacune et chacun peut devenir membre de la communauté BiblioJazz et contribuer à enrichir et faire connaître ce catalogue numérique unique.

Longtemps absent du monde académique, le Jazz a largement constitué son savoir à travers des réseaux d’amateurs, passionnés en tout genre. Cette plateforme collaborative se veut un outil de partage notamment pour les particuliers, aussi bien amateurs que professionnels, afin que les connaissances soient accessibles à tous. Auteur, collectionneur, éditeur, chercheur, musicien, étudiant et amateur de jazz sont invités à enrichir ce catalogue numérique avec de nouvelles références, ajouts d’informations bibliographiques et de liens internet vers les sites web proposant les textes et documents des références bibliographiques. Aucune expertise particulière n’est requise pour contribuer.

Dans le cadre des Festives de Sorbonne Université, Laurent Cugny, professeur de musique et musicologie et Stéphane Audard, doctorant en musicologie, proposaient une classe inversée – à la découverte de la plateforme sciences participatives BiblioJazz  – et plusieurs moments musicaux.

Promenons-nous dans les sons !

L'OCEN (Orchestre et Chœur Électro-Numériques de Sorbonne Université) est né en  partenariat avec Puce Muse, du constat que les musiques d’aujourd’hui, qu'elles soient « savantes » ou populaires, se sont développées en même temps qu’émergeaient de nouveaux instruments et outils de production. Qu’ils soient électriques, électroniques ou numériques, ces nouveaux dispositifs ont fait naître des pratiques musicales nouvelles qui nécessitent de repenser les notions de geste, d’espace et de temps musical. Créé en 2019, l'OCEN est à l'interface entre création musicale, pédagogie du sonore et recherche en informatique musicale.

À l'occasion des Festives de Sorbonne Université, le samedi 27 novembre 2021, OCEN proposait trois sets musicaux dans le Cloître des Cordeliers  (à 14h30, 16h30 et 18h00), pensés de telle sorte que le public puisse se déplacer entre les musiciens dans un parcours déambulatoire.

© Benoit Fabre

Alchimie de la comédie Ballet

Le Théâtre-Molière-Sorbonne et les instituts OPUS et Collegium Musicæ de Sorbonne Université proposaient à l'occasion des Festives,  une conférence-spectacle autour du projet "Malade imaginaire 2022" : le masque, la «bande» de violons à Paris et à la Cour de France, l’instrument et l’archet (facture instrumentale, techniques de jeu, geste, objet), les lieux de concerts (le Théâtre du Palais-Royal), les costumes, les décors.

Conférences et créations artistiques ont fait découvrir au public les arts de la scène au temps de Molière à l'occasion des 400 ans de sa mort. 
 
Cet événement marque le début du projet "Molière et Lully au Palais-Royal" soutenu par l'Institut OPUS. 

© Benoit Fabre

Le chant du poisson zèbre

Le SCAI lançait, à l'occasion des Festives de Sorbonne Université, son projet CREATE.AI : une réflexion sur le futur de la médiation art-science sous l’angle de l’intelligence artificielle. Les artistes (issu.e.s de diverses disciplines telles que la musique, le chant, la danse, la photographie ou le théâtre) et scientifiques invité.e.s à SCAI ont participé à des ateliers par groupe sur un principe assez proche de celui d'un Hackathon. Le dimanche 28 novembre, artistes et scientifiques du projet ont transmis les résultats des ateliers lors d'une après-midi de performances. 

"Le chant du poisson zèbre", est un dispositif artistique qui transforme en sons des images de l’activité neuronale d’un poisson-zèbre à l’aide de capteurs génétiquement codés.

© Benoit Fabre