Sur la piste de l’écoute musicienne

Dynamiques temporelles de sélectivité attentionnelle et stratégies d’écoute en situation d’improvisation collective. 


Un effet cocktail party en musique ? 
Lors d’une soirée entre amies et amis, il est possible de se concentrer sur une unique personne et d’ignorer les flux sonores environnants, qui peuvent pourtant parfois être à un volume sonore élevé. Il s'agit de « l’effet cocktail party ». Qu’en est-il durant la pratique musicale ?

© Sarah Bahr

Sur la piste de l’écoute musicienne

Si l’écoute de la parole en cocktail party a déjà fait l’objet d’une impressionnante littérature, peu de travaux ont été consacrés à l’étude des stratégies d’écoute des musiciennes et musiciens en situation de performance, malgré la nature essentiellement sonore des pratiques musicales. Il s’agit donc de mieux comprendre les mécanismes et stratégies qui sous-tendent l’allocation de notre attention auditive en situation de performance musicale, à partir du paradigme de l’improvisation collective.

Dans le cadre de son axe-programme « Improvisation, apprentissage, intelligence artificielle », le Collegium Musicæ soutient ce projet de recherche visant à adapter au cas de l’improvisation collective les paradigmes expérimentaux introduits dans le champ de la psychoacoustique pour étudier systématiquement les mécanismes d’attention sélective et apporte aussi sa contribution à l’accueil d’un stagiaire de Master 2 à Sorbonne Université. 

Calendrier

  • janvier 2023 : lancement du projet et travail bibliographique préparatoire ;
  • février 2023 : accueil d’un stagiaire, Armand Schwarz, et pré-registration des expériences ; 
  • avril-juin 2023 : réalisation des expériences ;
  • septembre-novembre 2023 : écriture des articles ;
  • décembre 2023 : concert-laboratoire à l’Espace de Projection de l’Ircam.

Équipe du projet

L’équipe interdisciplinaire de chercheurs du laboratoire Sciences et Technologies de la Musique et du Son est constituée de : 

  • Clément Canonne, musicologue, chargé de recherche CNRS, responsable de l’équipe Analyse des Pratiques Musicales ;
  • Emmanuel Ponsot, psycho-acousticien, chargé de recherche CNRS, équipe Perception et Design Sonores ;
  • Patrick Susini, psycho-acousticien, directeur de recherche à l’IRCAM, équipe Perception et Design Sonores ;
  • Armand Schwarz, stagiaire, Master ATIAM de Sorbonne Université.