Victor SALVADOR CASTRILLO : La qualité de l’archet – de la mécanique à la perception

Diplômé en 2017 de l’Université Complutense de Madrid en physique appliquée, Victor Salvador Castrillo, en parallèle à ses études supérieures, a suivi des études musicales au Conservatoire royal supérieur de musique de Madrid et y obtenu un diplôme en 2020. Par la suite, il a suivi le Master ATIAM de Sorbonne Université en collaboration avec l’Ircam et Télécom Paris, qu’il a clôturé par un stage sur les corrélations entre paramètres de facture, caractéristiques vibro-acoustiques et qualités perceptives sur un lot de 13 violons (Projet Bilbao). Son stage s’est déroulé au sein de l'équipe LAM de l’Institut Jean le Rond ∂’Alembert sous la direction de Claudia Fritz, chargée de recherche CNRS en acoustique musicale.  Il collabore également, en tant que premier violon solo, avec le Chœur et Orchestre de Sorbonne Université pour la saison 2020 – 2021 et avec l’Orchestre Symphonique des Chœurs et Orchestres des Grandes Écoles pour la saison 2021 – 2022. En octobre 2021, Victor Salvador Castrillo a débuté ses études doctorales au sein du Collegium Musicæ. 

Victor SALVADOR CASTRILLO : La qualité de l’archet – de la mécanique à la perception

Questions de recherches

En tant qu’outil destiné à frotter les cordes, l’archet est l’élément essentiel des instruments du même nom. Il est d’une très grande importance pour l’instrumentiste, parfois au même titre que l’instrument, et il doit donc répondre à toutes ses exigences : facilité de contrôle, uniformité de son production sonore, précision de l’articulation …

Mais, quelles sont les propriétés mécaniques qui définissent ces qualités ? Quelle influence ont-elles sur le geste du musicien ? Comment ce geste a-t-il évolué avec l’évolution de la facture de l’archet ? Au travers d’expériences avec différents musiciens et archets, ce projet de recherche vise donc à établir les liens entre les qualités perceptives de l’archet, ses propriétés mécaniques et le geste du musicien

Contexte

Actuellement en phase de constitution de l’état de l’art sur les propriétés mécaniques de l’archet, l’interaction archet-corde et les diverses techniques de traitement de signaux captés par les différents dispositifs, Victor Salvador Castrillo a pu caractériser six archets dont les propriétés mécaniques sont sensiblement différentes, grâce à un banc de mesure développé par l’Institut technologique européen des métiers de la musique du Mans (photographie ci-contre). La prochaine étape consistera en la mise en place d’expériences avec plusisuers musiciens afin d'étudier les qualités perceptives des archets. 

Laboratoires d'accueil

La recherche doctorale interdisciplinaire est encadrée à la fois par l’équipe Lutherie-Acoustique-Musique de l’Institut Jean le Rond ∂’Alembert, co-dirigée par Jean-Dominique Polack (LAM/∂’Alembert) et Jean-Pierre Bartoli (IReMus), et co-encadrée par Claudia Fritz (LAM/∂’Alembert) et Frédéric Ablitzer (LAUM/Le Mans Université).