Portrait : Jean-Yves Bernhard, compositeur en résidence associé au projet "Voix, musique, espaces"

La voix est présente à l’Abbaye Royale de Fontevraud depuis sa construction en 1101. C'est avec la volonté de perpétuer cette tradition vocale qu' a été conçu en 2020 le projet "Voix, musique, espaces" ,  fruit d'un partenariat entre le Collegium Musicæ, l'Abbaye  Royale de Fontevraud et  l'Ensemble Dialogos, Il vise à asseoir la forte identité vocale de ce lieu, confortée notamment avec l'accueil en résidence du compositeur Jean-Yves Bernhard et la création d'une œuvre qui sera donnée en avril 2022.

La résidence de composition

La résidence de composition participera au développement de ce projet liant musique et acoustique, espace et chant, création et recherche, et contribuera à la dynamique de sensibilisation des publics aux musiques contemporaines et à la recherche.
Le projet de création concernera prioritairement les trois espaces étudiés et il intégrera aussi les composantes sonores au sens large (paysage sonore, cloches…).

Suite à l'appel à candidature lancé en septembre 2021 par le Collegium Musicæ et l'Abbaye Royale de Fontevraud,  le jury a retenu en janvier dernier  le projet du compositeur Jean-Yves Bernhard.

Son travail de création se nourrira tant des aspects de recherche dans les domaines historiques et musicologiques des lieux que de leur caractérisation acoustique fine. Il comprendra ainsi un travail de recherche sur la voix et sur les critères d’évaluation des propriétés acoustiques des lieux de concert en lien aux répertoires. Il mènera à une appropriation de ces données par le compositeur qui apportera un regard nouveau sur l’Abbaye, à travers la composition d’une œuvre représentative de ses préoccupations artistiques.

 

Jean-Yves Bernhard, portrait

Libre à l'égard des dogmes.
Sa musique se partage entre composition électroacoustique, mixte, instrumentale, improvisation, nouvelles technologies, installation sonore, poésie sonore, musique de scène, musique à l’image
Croisant les esthétiques, les disciplines, elle se nourrit à la fois des musiques populaires et contemporaines avec la volonté d’exploiter le son dans toutes ses acceptions au service d’une musique de création.
 

Mêlant intimement pratique de création et de pédagogie, Jean-Yves Bernhard enseigne depuis 2001 la composition électroacoustique au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers-La-Courneuve (CRR93).

Parmi ses œuvres, citons «Un Silence, sans durée», oratorio pour choeur amateur, orchestre, chant participatif et dispositif électroacoustique avec traitement en temps-réel, «Cycle (-/+)» pour piano augmenté, guitare électrique, dispositif électroacoustique avec traitement en temps-réel, vidéo et danse, «Ring 2» pour alto et dispositif électroacoustique mobile, «He(a)re» pour Theremin, dispositif électroacoustique, deux danseurs et vidéo, «L’appel au large» installations sonores dans un parc public, « Ga.H » pour flûte solo, « Au travers son » pour traverso et flûte traversière, « Journal sonore » pièces électroacoustiques, «Perceval le Gallois» musique de théâtre... 

www.jeanyvesbernhard.fr